Le massage pour sortir du babyblues

Le massage pour sortir du babyblues

Posté dans : Non classé | 0

Après la naissance de son bébé, on n’a pas toujours le moral, que l’on soit homme ou femme. Cela peut créer un grand sentiment de culpabilité, car on a toujours en tête que ce moment devrait être un moment merveilleux, une expérience positive. Quand cette dépression dure quelques jours, souvent à partir du 3ème jour, cela s’appelle le baby blues. Dans certain cas, cela dure et s’installe, dans ce cas il s’agit d’une dépression postpartum. Dans les deux cas, le shiatsu s’avère particulièrement efficace.

Surmonter le baby blues par le shiatsu

Les symptomes du babyblues sont l’irritabilité et l’anxiété et les variations d’humeur. On l’explique médicalement par les changements hormonaux, et la fatigue. Souvent les symptômes se résorbent d’eux mêmes, mais il est important de ne pas garder son mal être pour soi : il est mieux d’en parler à son conjoint ou ses proches, cela aide à prendre du recul et aussi à ne pas culpabiliser.

Le massage peut aider à prendre du recul, en se faisant du bien on se retrouve et on retrouve de l’énergie. En laissant le bébé à une personne de confiance on retrouve un peu de liberté et on respire. 

Par le shiatsu, on peut agir sur la fatigue, restaurer l’énergie, la confiance en soi, éloigner des sentiments de peur (de l’inconnu par exemple) ou de tristesse (de la grossesse qu’on a beaucoup aimé par exemple).

le shiatsu pour sortir de la dépression postpartum

Si les symptômes s’installent, perdurent, si même la maman a du mal à s’attacher à son bébé, c’est qu’il s’agit plus d’une dépression postpartum. Cela peut même arriver comme cela lors de la première année suivant la naissance.L’origine de la dépression peut être très multiple, et est souvent en lien avec une fragilité psychologique de la maman. La naissance d’un bébé est un grand chamboulement dans la vie d’un couple, d’une femme, et peut être vécu comme un choc, d’autant plus si la situation de la famille n’est pas évidente (soucis financiers, chocs émotionnels dans l’entourage…)

Par le shiatsu, on pourra renforcer le corps sur les émotions contradictoires : éloigner la tristesse qui affaiblit l’esprit, travailler sur les problèmes de sommeil, générateurs d’un épuisement excessif, anxiété et irritabilité.

En cas de dépression postpartum, en plus du shiatsu, il est important de se faire aider sur plusieurs axes, en fonction de l’intensité des symptômes : psychothérapie pour travailler en particuliers sur la relation mère/enfant, hospitalisation éventuelle, aide psychologique à domicile.

N’hésitez pas à consulter cette page concernant les massages postpartum, ou bien joignez-moi pour que nous puissions en échanger.